Créer votre blason et vos armoiries

Créer votre blason

Méthodologie conseillée



Préambule
  • Créer son blason personnel ou familial nécessite du temps et de la réflexion. Créer son blason va consister à symboliser son histoire, ses racines ou tout simplement ses goûts et sa personnalité. C'est créer un héritage ou le retrouver par des recherches généalogiques et la consultation d'armoriaux, qui pourront peut être permettre de retrouver un blason de famille. Attention toutefois de ne pas choisir de prendre le blason d'une famille portant ou ayant porté un patronyme identique au votre sans preuve généalogique pouvant prouver une filiation certaine et directe. Dans un grand nombre de cas, ces recherches ne vous permettront peut être pas de retrouver trace d'un blason existant pour votre famille. Vous allez donc pouvoir imaginer et créer vos armes librement (La France n'ayant plus d'organisme officiel pour régler et enregistrer les blasons). Une règle : ne pas usurper les armes d'autrui, qu'elles soient royales, nobles ou roturières. Evitez également d'intégrer dans votre composition un blason national ou régional, le blason de votre ville ou votre village. Nous vous proposons ici, quelques pistes et recommandations qui devront vous guider dans votre réflexion.
Le programme :
1/ Prendre le temps de la réflexion…
2/ Hiérarchiser ses idées par ordre d’importance
3/ N’en retenir que l’essentiel
4/ Axes de réflexion possibles
5/ Le choix d'ornements extérieurs
6/ Le choix des couleurs
7/ Le choix des meubles
1/ Prendre le temps de la réflexion…
  • Tout d’abord, il faut prendre son temps, réfléchir et ne pas hésiter à jeter sur une feuille ses idées.
    Reprenez ensuite ces idées une à une afin de tenter de les hiérarchiser par rapport à l’objectif symbolique ou emblématique que vous vous êtes choisi.
(retour au programme)
2/ Hiérarchiser ses idées par ordre d’importance
  • Cette hiérarchisation est primordiale et devra vous amener à ne retenir que ce qui vous parait être l’essentiel.
(retour au programme)
3/ N’en retenir que l’essentiel
  • Il convient à mon sens de ne retenir que 2 idées clés, voire 3 grand maximum !...
    Nous sommes dans une démarche de communication graphique. De ce fait, l’objectif est d’aboutir à un résultat qui devra être :

- facilement lisible

- rapidement identifiable

- mémorisable

  • La tendance fréquente et naturelle est d’avoir au début beaucoup trop de symboles ou emblèmes. Il en résulte un nombre trop important de meubles qu’il faut ensuite faire rentrer au chausse-pied dans le champ d’un écu, qui lui n’est pas extensible. Le résultat n’est généralement pas très heureux et surtout s’éloigne de l’esprit de l’héraldique originelle : la simplicité.

Objectif
  • Retenir 2 ou 3 couleurs (1 métal et 2 émaux ou fourrures) et de 1 à 4 figures grand maximum.
    Rappel : On ne doit jamais superposer 2 métaux ou 2 couleurs ou 2 fourrures.
(retour au programme)
4/ Axes de réflexion possibles
Vous avez retrouvé le blason de votre famille :
  • C’est le cas le plus simple surtout si vous souhaitez le conserver tel quel. Nous parlons là bien entendu du véritable blason de votre famille, celui pour lequel vous avez pu retrouver des sources ou preuves sérieuses. En effet, de nombreuses familles portent le même patronyme sans pour autant avoir des liens de sang.
    Il convient donc d’être méfiant envers des officines qui disent être en mesure de retrouver le blason de votre famille en un clin d’œil ! Ce blason originel pourra cependant être modifié par l’ajout d’une brisure si vous le souhaitez : modification, remplacement ou ajout d’un meuble, changement d’un émail ou métal, etc.
Votre Généalogie :
  • Elle donnera des informations sûres sur vos origines, le statut social de vos ancêtres, un ou des métiers, des faits marquants, des alliances, des origines géographiques, etc.
Etymologie de votre nom de famille :
  • Elle peut donner des informations sur l'origine de vos ancêtres (origine géographique, sociale, métiers...). Il existe de très bons dictionnaires traitant de ce sujet mais aussi quelques sites internet comme par exemple le Dictionnaire des noms de famille de France et d'ailleurs (Dictionnaire des noms de famille de France et d'ailleurs). Les informations trouvées pourront, par exemple, permettre de réaliser des armes parlantes. Mais ceci n'est pas une obligation.
Ce qui vous caractérise le mieux :
  • Vos goûts, vos passions, votre caractère, votre métier, votre animal ou végétal préféré, etc. Le champ est libre et tout (ou presque) pourra être exploité. Cette réflexion pourra déterminer le choix de meubles spécifiques mais aussi de couleurs particulièrement adaptées (en fonction par exemple de leur symbolique. (retour au programme)
5/ Le choix d'ornements extérieurs
Créer votre blason et vos armoiries
Timbre :
  • Cet élément tout comme les lambrequins, tenants ou supports est facultatif.
    Nous vous rappelons que dans les faits cet élément ne permet pas, dans une grande majorité de cas, d’identifier de façon certaine un statut social, un individu ou une famille (usurpation de couronnes nobiliaires, changement de cimier au gré des modes ou événements…). Il permet d’habiller l’écu et de mettre en avant grâce au cimier un élément fort de votre blason, de votre personnalité ou tout autre élément emblématique de votre choix.
Casque, heaume, bacinet, armet, etc. :
  • Le choix est large mais nous nous efforçons de réserver l’emploi de certains modèles traditionnels ou de se l’interdire en fonction du statut social de l’individu ou de la famille : heaumes à grilles de baron, comte, marquis, etc. Nous vous rappellerons cependant que ces types de heaumes, tout comme les couronnes d'ailleurs, ont été au fil de l'histoire allègrement utilisés par toutes les couches sociales car plus valorisants... et ce, bien entendu, au mépris des règles... voire au risque d'accusation d'usurpation de titre de noblesse.
    Si votre famille n'est pas noble ou noble non titrée, une large gamme de modèles de casque s'offre à vous. Le type le plus souvent usité est le heaume de joute, dit "tête de crapaud". Cependant, il est aussi tout à fait possible de faire preuve d’innovation pour choisir en lieu et place d’un bacinet ou d’un heaume tout autre coiffure moderne ou contemporaine : casque de dragon ou de cuirassier, shako, casque de pompier, casque intégral de motard, etc.
Couronne :
  • Nous respectons la légitimité du titre nobiliaire. L'usage de la couronne est réservé en fonction de celui-ci.
Lambrequins :
  • Facultatifs.
Devise :
  • Facultative.
    Vous pouvez bien entendu choisir la langue qui vous plaira, dont le traditionnel latin. Elle peut aussi permettre de rappeler efficacement votre pays ou région d'origine de par le choix d'une langue ou d'un patois régional particulier : basque, occitan, breton, etc.
Supports et tenants :
  • Facultatifs.
    Les supports sont des animaux généralement figurés rampants ou couchés. Ils peuvent être au naturel, d’émail ou de métal. Les tenants désignent des êtres humains. (retour au programme)
6/ Le choix des couleurs
  • Il va dépendre en général de vos goûts mais les métaux et les émaux peuvent aussi renvoyer à une symbolique spécifique et à des valeurs.
(symbolique des couleurs)

  • On peut aussi aller plus loin pour que le choix soit des plus judicieux en se référant aux statistiques réalisées par M. Michel PASTOUREAU dans son ouvrage "Traité d'héraldique" éditions Grands Manuels Picard : fréquence d'emploi des métaux et émaux selon les zones géographiques et régions dans les armoiries médiévales (dépouillement statistique de 27 armoiriaux des XIIIième, XIVième et XVième siècles.
    On constate ainsi, par exemple, que dans la France du Nord jusqu'au XVIième siècle, l'argent et le gueules sont les plus utilisés (respectivement 42% et 63%). Qu'en France Centrale (Berry, Touraine, Auvergne, Languedoc, Guyenne, Gascogne), ce sont l'or et le gueules (54% et 67%) alors que l'azur n'y représente que 28%.
    Le choix de vos couleurs peut donc aussi servir à symboliser une région d'origine en se basant sur ces données reflétant des usages régionaux bien ancrés.
(retour au programme)
Créer votre blason et vos armoiries
7/ Le choix des meubles
  • Tout est possible... ou presque ! Animaux, végétaux, outils, ustensiles de cuisine, personnages ou membres humains, moyens de locomotion, etc.
  • Le tout est de garder à l'esprit que le blason doit être harmonieux et le plus simple possible afin d'être lisible et mémorisé rapidement.
(retour au programme)